Pokémon USUL et l'avenir de PokéTools

Publiée le 01/12/2017 à 09:54
Actualité écrite par Mute
Entre les toiles d'araignées et les 2 tonnes de poussière, pas facile de retrouver le chemin de l'administration du site... et encore plus celui de nos 3DS.
La faute à beaucoup de choses. Principalement GameFric mais pas que.
Petit tour d'horizon qui aura surtout de l'importance pour ceux qui nous aiment bien.

Désamour profond, lassitude évidente, autres priorités dans la vie : Masuda m'a tuer

On était méga chauds pour la sortie de Soleil et Lune il y a 1 an, le site avait changé de tronche et de technologie (ouais, j'en avais bien chié, des mois de travail à faire sur mon temps personnel, après mes journées de boulot), on avait plein de concepts cool, bref, ça sentait bon.

Soleil et Lune, la première étape

Et puis patatra, la 7G nous a quasi tous (et à l'unanimité) gonflés.
Ce n'est pas le méta qui nous a agacé, loin de là, notre format était même plutôt sexy. Ce qui nous a lourdé, c'est vraiment le sentiment que GameFreak, encore une fois, nous a chié dessus avec un endgame inadmissible, des complexités énormes pour leveler ses Pokémon et la sensation évidente que les stagiaires bossent sur ces versions pendant que les vrais développeurs (qui sont à peine meilleurs que les stagiaires) s'affairent sur la version Switch.
S'en est donc suivi une disparition quasi programmée de nos événements, en dehors de tout ce qui est en rapport avec les Shinies (merci à Ashalna).

Carrières et vies privées, la deuxième étape

Tout cela se combine avec des tas d'événements pour les membres du staff.
Pour la quasi totalité d'entre nous, les choses deviennent assez sérieuses.
Certains sont en plein dans les années les plus dures de leurs études (médecine, pharma ou encore "animalerie"), avec des stages ou autres qui les défoncent au sens figuré (voir pas que).
D'autres changent de vie avec des mariages, ou l'arrivée de tubes digestifs mobiles qui font popo dans des couches (je parle de bébés, pas de Phenyx).
En résumé, nous forcer à jouer à une version d'un jeu vidéo que l'on considère "caca" est déjà pas simple. Combiner cela à tous ces événements et il est difficile de justifier de claquer du temps dans une telle activité.

Ultra truc, l'étape finale

L'annonce d'Ultra Soleil et Lune a eu l'effet d'un caillou lancé sur Onyx : OSEF total (genre noté 9 sur l'échelle de Richemont la raclette).
Les fans intégristes les plus acharnés chercheront peut être à défendre cette nouvelle itération de la géniallissime pompe à fric qu'est devenu Pokémon, mais vraiment, impossible pour nous de payer un DLC au plein tarif alors même que le jeu initial était un des plus discutable dans son contenu.
"On ne peut pas tromper mille personnes mille fois."

"Vous allez tuer le site ?"

Clairement, l'idée m'a traversé l'esprit un nombre de fois incalculable.
Pourquoi me prendre le chou pour un projet BENEVOLE (il n'y a pas de pubs sur PokéTools, pas envie de devoir créer un statut juridique pour pouvoir déclarer moins de 1000 balles par an au fisc, je paie donc l'hébergement de ma poche tous les ans) alors même que j'ai déjà du mal à faire tout ce que je veux de mes journées.

Clairement aussi, la réponse tient en un vague espoir : Pokémon Switch.
A quoi ressemblera Pokémon sur un hardware ne datant pas de 1997 (je parle bien de la 3DS là).
Si jamais cette version relève le niveau, PokéTools renaîtra de ses cendres, tel le Phoenix majestueux (je parle de l'animal légendaire évidemment, pas du type qui joue Queulorior).

"Et pour USUL ?"

Je ferai en sorte de coder un script pour intégrer les nouvelles données quand j'en aurai le temps ET l'envie... d'ici là, malheureusement, le site ne sera pas à jour.

Pour résumer.
L'avenir de PokéTools dépendra quasi exclusivement de Pokémon Switch.
Espérons qu'il soit bon.

A toi qui a lu ce pavé, c'est signe que tu t'intéresses à nous.
On te fait un gros bisou.